Le 22 décembre 2019 a eu lieu notre célébration de Noël dans nos locaux décorés dans une ambiance chaleureuse et lumineuse qui se prêtait à la fête. Après que chaque personne habituée ou invitée ait été accueillie au foyer, nous avons été encouragés sur l’air de « Voici Noël » entonné par un chœur d’enfants et d’adultes à rejoindre la salle de culte.

C’était aujourd’hui le 4e dimanche de l’Avent ! Chaque année, pendant le temps de l’Avent, on prépare une fête. Quelle fête ? Nous allions découvrir pourquoi Jésus est venu. Il n’est pas seulement venu pour qu’on ait un motif de fête. Christian, Justin et les musiciens ont conduit l’assemblée dans quelques chants tels que « O nuit bienveillante » et « Gloria in excelsis deo » qui signifie : Gloire à Dieu au plus haut des cieux » !

L’église était comble, on n’avait jamais vu cela, environ 200 personnes avaient répondu présentes.

Les enfants de l’école du dimanche ont présenté une saynète racontant l’histoire de la naissance de Jésus puis Michel a apporté un message. Il nous a rappelé les traditions de Noël tels que le sapin qui tire son origine d’Alsace et des comtes de la ville de Sélestat de l’année 1521 et puis il y a eu le Père Noël qui distribue les cadeaux et qui, à la base, était le Saint Nicolas. Au 4e siècle, Nicolas était un évêque chrétien qui distribuait des cadeaux aux pauvres.

Partout dans le monde, le calendrier est basé sur la naissance de Jésus et nous sommes 2020 ans après la naissance de Jésus. Jésus-Christ marque donc Noël. Nous vivons dans un monde où les gens sont en colère contre Dieu, ils l’accusent de toutes sortes de choses entre autres de ne pas savoir ou de ne pas avoir vécu ce que les humains peuvent vivre comme l’oppression, les accusations, la peur, l’humiliation, la mort… mais Dieu, en Jésus, est devenu un homme qui a vécu sur la Terre parmi les hommes et a vécu tout cela. Jésus n’était pas un religieux, il faisait souvent des choses contraires à la religion en rappelant que l’important n’est pas ce que l’on montre mais ce qu’il y a dans le cœur.

Lorsqu’il est né, Jésus a reçu des présents de trois mages, des astrologues perses qui avaient compris grâce aux étoiles qu’un nouveau roi venait de naître. Ces présents étaient de l’or, de l’encens et de la myrrhe. La myrrhe était une huile venue d’Afrique qui servait à embaumer les morts. Le message était là, le but de l’existence de ce bébé était de mourir pour nous. Jésus est venu mourir pour les péchés de chaque personne individuellement, pour que chaque personne puisse être libre et cette offre demande une réponse que chacun a la possibilité de lui donner.

Le temps de célébration terminé, nous avons à nouveau rejoint le foyer où un buffet de savoureuses choses à boire et à manger avait été dressé. Sous le sapin, des cadeaux étaient à disposition dont l’Evangile de Jean pour toute personne désireuse d’aller plus loin. Nous avons encore pu échanger les uns avec les autres, nous souhaitant de bonnes fêtes et espérant revoir bientôt les visages jusqu’alors inconnus.

Priscille B.